Code copié dans le presse-papiers. Instructions par e-mail
top of page

PRIDE TIME - Retour en images

Dernière mise à jour : 28 oct. 2021



Ce dimanche 27 juin 2021 s'est déroulée la première journée Pride Time à destination des adolescent.e.s, animée par La Veuve et Eve Is Sick of Adam. Avec l'ASBL Alter-Visio, nous avions concocté à nos quatre participantes un programme aux petits oignons... avec uniquement du matériel fait maison !


 

TIMELINE LGBTQIA+


Avec ce jeu dont l'objectif est de placer temporellement différents évènements de l'histoire LGBTQIA+ par rapport à d'autres évènements, les intervenant.e.s ont pu expliquer et contextualiser ces grandes étapes dans le monde. Les cartes posées ont donné lieu à des questionnements de nos participantes et ont mené à des discussions très enrichissantes !



"Est-ce que la transidentité est entièrement dépendante des normes sociales ? Si on était seul.e dans le désert, est-ce qu'on pourrait quand même être transgenre ?" (Margo)



 

REPLIQUER FACE AUX REMARQUES HOMOPHOBES ET TRANSPHOBES


Après une "pause rafraîchissement", nous avons poursuivi notre matinée dédiée au genre et aux questions LGBTQIA+ avec un second jeu. D'un côté, Eve Is Sick Of Adam et La Veuve en irrémédiables homophobes, de l'autre, nos participantes armées de cartes "répliques" pour leur faire face et ne pas se démonter. Très vite, les répliques drôles ont amené des récits d'expériences personnelles de la part des adolescentes, qui se sont confiées sur des situations dans lesquelles elle avaient été confrontées à de telles remarques, dans leur cercle familial, amical ou sur les réseaux sociaux. Les intervenant.e.s leur ont offert des clés de réponses, et des discussions ont émergé sur l'homophobie, la transphobie et le sexisme ordinaires.



"On ne dirait pas du tout que tu étais un homme avant, c'est très bien réussi !" (Remarque homophobe)

 

WHAT IS DRAG ?




Une fois leur estomac bien rempli, les participantes ont découvert, étalées sur la scène, une cinquantaine de photos de drag artists. Elles en connaissaient certain.e.s, ont été interpellé.e.s par d'autres, ce qui leur a permis de se rendre compte de la diversité possible dans les formes drag et les modes d'expression. En bonne pédagogue, La Veuve, assistée par Eve, Cédric et Kévin, expliquait qui étaient ces artistes et quelle était leur démarche.











Poétiquement, La Veuve a affirmé que le drag était à la fois un masque et un outil pour mieux se connaître, et a proposé aux participantes de créer elles-mêmes leur alter ego drag...











 

CONFECTION DE MARIONNETTES DRAG